Franc Erb Slovak Erb
Association Amitié Franco-Slovaque Noailles
SPOLOK FRANCÚZSKO-SLOVENSKÉHO PRIATEĽSTVA

Samo (Fr)

E-mail Tlačiť PDF

SAMO, - PREMIER ROI REGNANT SUR LE TERRITOIRE SLOVAQUE 623 - 658

Qui était Samo ?

samo.h1On ne peut pas donner une information objective sans avoir consulté de manière exhaustive un ensemble de documents datant du VIIème siècle.

D’ailleurs nous ne disposons de manière fiable que de deux sources de manuscrits qui ont été clairement identifiés et écrits à l’époque durant laquelle Samo exerçait des responsabilités.

Celles sont regroupées dans deux livres sous le vocable de “Fredegarova Kronika” édités entre 584 et 613. Un troisième livre dont l’auteur était très certainement un chroniqueur bourguignon fournit des informations jusqu’en 642. Problablement un troisième auteur a encore fourni d’autres précisions jusqu’à l’année 768.Par l’intermédiaire de ce quatrième livre, nous apprenons qu’un certain Samo, commerçant franc originaire de Pagus Senonacus (région de Sens, département de l’Yonne) accompagné d’autres commerçant s’est rendu sur des territoires habités par des Slaves (Vinid) afin d’établir des relations commerciales.

samo.h2A cette époque les Slaves commencèrent à se soulever contre les Avars appelés aussi Huns. Lorsque l’armée Vinid attaqua les Huns, Samo soutint dans leurs luttes les premiers. Au cours des batailles qui opposa les deux camps Samo déploya tellement de capacités diverses que les Vinids le choisirent comme roi. Il règna trente-cinq ans et durant cette période de nombreuses batailles opposèrent encore Vinids et Huns. Ses qualités et sa vaillance indiscutable permirent aux courageux Vinids de ne remporter que des victoires. Samo eut douze femmes qui lui ont donné vingt-deux fils et quinze filles(livre 4 chapitre 48).

Le roi franc Dagobert allié au roi “Longobard” s’est attaqué à Samo pour conquérir ses territoires. Samo après avoir subi au départ des défaites et s’être réfugié avec son armée au château de Vogastisburg, réussit à repousser les armées de Dagobert et les poursuivit jusqu’aux frontières du Royaume Franc.

D’autres Slaves (Serbes en particulier) ont rejoint l’armée de Samo en 632-633. En neuf ans, Samo réussit à constituer une armée slave très puissante capable de s’opposer à celle des Francs et à celle de ses voisins. Les dernières recherches archéologiques consacrées aux lieux de batailles entre Avars et Slaves permettent sans contestation de définir l’ouest de la zone de peuplement des Avars que les Slaves occupaient auparavant.

Par cette démarche historique, on peut affirmer que le Royaume ou l’Empire de Samo constitue la racine la plus ancienne de ce qui constitue aujourd’hui la nation slovaque.

DEPUIS QUELLE EPOQUE SOMMES NOUS SLOVAQUES ?

La plupart des historiens considère, comme sûr et certain, qu’un grand nombre de peuples, ayant une origine ethnique slave, s’est installé, sur le territoire de l’actuelle slovaquie, aux environs du IVème et du Vème siècles, après Jésus Christ, selon les sources de messieurs P. RATKOŠ et A. TOČÍK, en 1965.

On ne peut pas exclure que les tous premiers groupes aient habité, dès les trois premiers siècles de notre ère, dans la vallée de Poprad (région de Présov), selon les affirmations de F. DVORNÍK (1974 ) et qu’ensuite, progressivement, ils aient donc occupé, non seulement,l’ensemble du territoire actuelle de la Slovaquie,  mais aussi les rives de la rivière Moravie, ainsi que celles de nombreux autres cours d’eau jusqu’à la Tisa. Tous ces territoires nétaient pas vides de populations comme ils faisaient partie de l’Empire Romain, avant sa disparition. On y trouve, d’ailleurs, de nombreux vestiges de cette civilisation.

Avant les slaves, les Huns, venus d’Asie, et des peuples d’origine germanique y ont transité. A la fin du VIème siècle, les barbares Avars sont aussi passés dans ces contrées et ont exercé une domination contre laquelle les slaves ont organisé une résistance.

Avec l’aide stratégique de Samo, commerçant franc ( originaire de la région de Sens dans le département de l’Yonne), les slaves ont réussi à chasser les Avars. Ce même Samo a mis en place une organisation administrative d’état très puissante qui a réussi à tenir tête au roi franc, Dagobert, et qu’il a battu lors d’une bataille célèbre, non loin de Vogastisburgu, en 631.

Il ne faut pas s’étonner que les sources historiques de l’époque aient attribué, à Samo, le titre de souverain à la tête d’un empire riche  et prospère. Le Moyen Age constitue une époque fondamentale de création des nations par des personnes ou par l’Eglise. On peut considèrer que les trente cinq années, correspondant à deux générations, durant lesquelles l’Empire de Samo a existé, constituent la période de formation de la nation slovaque. Les historiens notent l’importance que l’Empire de Samo a pris au niveau européen et le rôle fondamental qu’il a joué comme élément de constitution de la nation slovaque ( thèse de J. DORULA en 1996 et de D.Trestik en 2001).

Aucun autre regroupement ethnique slave n’a eu lieu, en Europe Centrale, à cette époque, et les conditions n’étaient pas réunies dans d’aussi bonnes conditions que pour les slovaques. C’est la raison pour laquelle l’histoire a retenu que l’empire de Samo a fédéré ce qui constitue, aujourd’hui, nos ancêtres (.(Urslowaken). Il est efficacement prouvé que des populations d’origine slave se sont installées en dessous de l’Arc des Carpates jusqu’aux rives du Danube, et même, loin au de là, et y sont restés jusqu’à nos jours (T. ŠTEFANOVIČOVÁ, 1989).

Le coeur de l’Empire de Samo, selon la plus grande vraisemblance, se situait sur le territoire de la Moravie slovaque ( en Tchéquie aujourd’hui : Région de Brno) et au sud ouest de l’actuelle Slovaquie. Il est donc logique, juste et naturel de dénommer les slaves qui y habitaient comme “ vieux slovaques”. On peut sourire quand certains historiens s’insurgent de cette dénomination de “vieux slovaques”, alors qu’ils reconnaissent l’existence de “vieux magyars” qui sont venus envahir les mêmes territoires, trois siècles plus tard, et qui ne constituaient pas un peuple homogène, puisque issus de sept tribus asiatiques guerrières et pillardes qui ont adopté le nom d’une seule, provenant du mot “magyar”.

 Prof. MILAN S. ĎURICA

Posledná úprava Utorok, 05 Január 2010 23:26