Franc Erb Slovak Erb
Association Amitié Franco-Slovaque Noailles
SPOLOK FRANCÚZSKO-SLOVENSKÉHO PRIATEĽSTVA

Svätopluk I. (Fr)

E-mail Tlačiť PDF

Roi slovaque tres puissant du Royaume de Moravie

(sväto : saint ; pluk : régiment militaire)

svatop7Tous les peuples, qui ont une culture développée, vénèrent les grandes figures historiques qui ont marqué, d‘une empreinte profonde, la destinée des nations, à la tête desquelles ils se sont retrouvés. En principe, l‘école est tenu d‘enseigner, à tout élève, le rôle tenu par chacune des grandes figures de l‘Histoire de son pays.

Les villes et les villages utilisent le nom des personnages historiques pour baptiser leurs rues, leurs places, leurs avenues et tout édifice architectural important.

Leur sépultures sont conservées, protégées et vénérées dans des sanctuaires tels que des cathédrales, des églises, des basiliques. Cet hommage ,à quelques exceptions près, a été rendu au seul Milan Ratislav Stéfanik l‘un des cofondateurs de la République Tchécoslovaque, en 1918 : astronome, décoré à maintes reprises en tant que colonel dans l‘armée française, et promu général, dans la Frontières du territoire de la Grande Moravie région tchécoslovaque.

Svatopluk fut, au IXème siècle, sans aucun doute, le personnage qui joua le rôle le plus important politiquement et militairement dans le premier état slovaque (870-894).

Cette personne reste, de nos jours,inconnue par la majorité des slovaques. A Bratislava, une rue porte son nom. On peut chercher en vain un quelconque monument  qui permettrait d‘honorer sa mémoire, son rôle de chef d‘état et de diplomate au niveau européen, auprès des jeunes, des touristes des quatre coins du monde.

Svatopluk était le neveu de Rastik, le premier grand prince de la Moravie Slovaque. Ce dernier lui a confié le gouvernement de la partie est de sa principauté, dont le siège est à Nitra. Rastik menait un combat acharné pour assurer la souveraineté totale de son territoire. Svatopluk, ne partageant pas le même avis, accepta la domination du royaume franc, trahit son oncle et s‘ accapara de tous les pouvoirs sur l‘ensemble du territoire dirigé par Rastik.

Il est possible qu‘il ait reçu, dans un des nombreux couvents de Bavière, une éducation selon les principe du Saint Empire Romain Germanique. C‘est sans doute pour cela qu‘il n‘a jamais accepté l‘évangélisation de Cyril et de Méthod, originaires de l‘Empire Byzantin et donc Orthodoxe. Lorsque Rastik décéda dans une prison de Bavière, Svatopluk fit consacrer, à Rome, un prêtre allemand, du nom de Wichinga qui a comploté contre Cyril et Méthod. Par la suite Svatopluk a chassé de son royaume l‘ensemble des prêtres byzantins ainsi que leurs disciples slovaques après le décès de l‘archevêque Méthod en 885. Svatopluk a, ensuite, donné les pleins pouvoirs à Wichinga, afin qu‘il nomme des ecclésiastiques qui ont rétabli les rites latins.

Il a forcé le respect des Francs, en remportant de très nombreuses victoires militaires, qui lui ont permis de dominer les nations slaves des pays voisins et de conquérir leur territoire . Ainsi la Moravie Slave est devenue, véritablement, un grand royaume sans qu‘il ait pu, pour autant, l‘ affermir politiquement et l‘unifier administrativement, comme il est décédé en 895.

Selon une légende, sur son lit de mort, Svatopluk fit venir ses trois fils auxquels il demanda d‘essayer de rompre, en même temps, trois bâtons. Aucun d‘eux ne réussit dans cette entreprise. Ensuite il confia à chacun un seul de ces bâtons. Les trois réussirent, alors, à les casser. Par cette épreuve, il essaya de leur montrer que, s‘ils restaient unis, ils arriveraient à maintenir l‘intégrité du royaume. Cette légende nous conte aussi que les fils ne suivirent pas les conseils de leur père.

Dans les faits, l‘Histoire nous montre que les fils ne disposaient pas des qualités de chef d‘état de leur père. Les Francs en profitèrent et, avec l‘aide de tribus nomades magyars, démantelèrent le royaume de Svatopluk.

Il a été reconnu, effectivement, que Svatopluk a réussi à préserver l‘oeuvre de Rastik. Il a, ainsi, sauvegardé ce grand état, reconnu par la communauté internationale de l‘époque et a établi des relations diplomatiques avec des „puissances“ telles que la Papauté, les Royaumes francs et byzantin. Comme tout gouvernant, Svatopluk avait sans doute ses faiblesses et a, forcément, commis des erreurs. Cela ne l‘a pas empêché d‘inscrire son nom, en lettres d‘or, dans l‘Histoire de la Slovaquie et même de l‘Europe.

Milan S. Ďurica

Posledná úprava Utorok, 05 Január 2010 23:23